Fondeur : bâti de moteur à gaz à la fonderie ; Archives municipales de Mulhouse

Travail et risques

L’intérêt de la Société industrielle de Mulhouse pour la question sociale se traduit par la publication d’une importante littérature, publiée notamment dans le Bulletin de la Société industrielle de Mulhouse. Un programme de recherche, soutenu par l’université de Haute-Alsace, a permis de constituer plusieurs dossiers de documents commentés : la collection « Travail et risques » est abondamment fournie.
La mécanisation des industries, tout en réduisant la pénibilité du travail des ouvriers, était aussi un facteur important de risques. Les métiers de la fonderie figurent parmi les plus rudes rencontrés sur le site de la SACM. Les travailleurs sont exposés à la chaleur intense lors des coulées de fonte et travaillent dans les courants d’air froid lors de la confection des moules. Ils sont exposés à l’amiante utilisée en mèches pour le dégazage des moules, aux vapeurs de résines phénoliques utilisées pour le moulage et aux émanations de furane (furfural), un produit utilisé comme durcisseur. Il faut ajouter à cela les postures parfois difficiles, le portage de charges lourdes et les dangers bien connus de projection de fonte en fusion. Parmi les séries les plus documentées se trouvent notamment le travail des enfants au 19e siècle ainsi que le travail d’apprentis et d’ouvriers fraiseurs, soudeurs, tourneurs avec des situations prises sur le vif.
Filtres
18 documents
18 documents

Suggestions
pour vous